Simhanandini, une danse rare

La danse Kuchipudi s'est développée en Andhra Pradesh (Inde du Sud),  grâce aux érudits et aux artistes qui ont façonné le répertoire et peaufiné les techniques de danse. Tracer avec les pieds les contours des montures divines faisait partie des rituels dansés des temples de l'Andhra (Aradhana Nrityamulu).  Guru CR Acharya, un chorégraphe de renom dans la danse Kuchipudi a introduit cette forme particulière dans le répertoire.  Selon une légende: lorsque la divinité d'un temple parcourait les rues sur un char décoré, les dévots lançaient de la poudre kumkumam sur le sol devant les roues du char. Les danseuses attachées au sanctuaire imprimaient leur pas sur la poudre et tracer les contours de la monture (vahana) de la divinité. Aujourd'hui, la tradition des devadasis est désormais interdite, même si elle n'a pas totalement disparu et les chorégraphies sur poudre ont migré sur les scènes internationales.

La danse Simhanandini est dédiée à la déesse Durga (consort du dieu Shiva et considérée comme la shakti (l'énergie) de l'Absolu. Chevauchant un lion (simha) majestueux, elle combat les asuras ou démons. La fête de Vijayadashami aussi appelée Dashahara, Dussehra ou Navaratri symbolise la victoire de la déesse Durga sur les forces du mal après 9 jours d'intenses batailles. On raconte qu'à cette occasion, les dévots dessinaient le lion symbole de la déesse.

Lasya Mavillapalli at Kalakshetra Foundation

Pour faire revivre cette tradition dansée, le Darpana Academy situé à Ahmedabad (Gujarat) et fondé par Mrinalini Sarabhai a imaginé un canevas de coton tendu sur un cadre et posé au dessus d'une surface poudrée. La danseuse par le mouvement de ses pieds marque le sol recouvert de poudre et laisse des empreintes qui prendront la forme de ses déambulations ciblées. A la fin de la chorégraphie, on soulève le cadre face au public qui peut ainsi contempler l'image d'u lion, d'un paon ou d'un lotus.

Lasya Mavillapalli at Kalakshetra Foundation

En dehors de la pièce dansée Simhanandini,  il y en existe deux autres: Mahalakshmivaibhavam durant laquelle on voit apparaître un dessin de lotus symbole de la déesse Lakshmi et Mayura Kauthvam où un paon symbole du dieu Kartikeya prend forme.

Danse Mahalakshmi Vaibhavam , Crédit Photo 

Mayura Kauthvam dansé par Neha Pathak

The design starts at 6.16mn 

Une autre pièce dansée de Mayura Kauthvam présentée par Inchara Kashyap.


Les trois symboles (lion, lotus et paon) tracés successivement par le Darpana Academy à Ahmedabad