En Inde, les fleurs et les feuilles sont les éléments indispensables des cérémonies et des rituels d’adoration. Au Kérala, durant le festival d’Onam, de nombreux kolam sont exécutés avec des fleurs et des feuilles. Le Tamil-Nadu révèle ses activités profanes et religieuses par le truchement d’un cortège d’odeurs qui fluctue au cours de la journée. Les fragrances les plus agréables sont celles des étals floraux installées à la périphérie des sanctuaires. Les marchandes de fleurs nouent inlassablement sur un fil de coton des bourgeons à peine éclos et des feuillages parfumés.

Extraits de mon livre : «Voyage dans l’imaginaire Indien, Kôlam, dessins éphémères des femmes tamoules » Editions Geuthner.

Elles tressent des guirlandes simples ou complexes pour les cheveux des femmes et des futurs mariés.

Les fleurs et les feuilles sont les éléments indispensables des cérémonies religieuses et du rituel d’adoration. En dehors des rites d'offrandes, ils ornent le cou ou le corps des divinités au sein du temple ou lors des processions.

Guirlandes et objets votifs avec des fleurs.
Panguni festival, Mylapore, Chennai. La déesse Karpagambal (Parvati) a pour monture Gandharvi (divinité à la vîna)
Nandi, la monture du dieu Shiva orné d'imposantes guirlandes.
Ornement floral de cheveux en forme de paon pour la déesse Parvati